Blog

Ça va bouger sur le Rocher



premiereleague


Après l’annonce de l’arrivée de Franck Passi ce jeudi, l’AS Monaco doit maintenant se renforcer sur le terrain. Au vu du classement, la tâche semble compliquée. Les dirigeants vont devoir sortir le chéquier et les bonnes idées durant ce mercato hivernal.

Un pilier en défense centrale

La cellule de recrutement du club s’est déjà activée afin de trouver plusieurs noms. Aucun des 5 défenseurs centraux de l’ASM n’a convaincu cette saison. Glik et Jemerson sont méconnaissables depuis deux ans et n’affichent plus la solidité d’antan. N’doram semble encore trop juste, tout comme Badiashile. Ce dernier semble quand même la seule satisfaction du début de saison. Quant à Raggi, il semble dépassé et joue souvent au poste de latéral.

Plusieurs noms ont donc été entendu. Les expérimentés Cahill, qui ne jouent plus du côté de Chelsea depuis l’arrive de Mauricio Sarri. Mais aussi Pépé. L’ancien Madrilène vient de résilier son contrat du côté du Besiktas, le club étant en difficulté financière. Ces deux pistes semblent pourtant difficilement réalisables. Ces joueurs en fin de carrière finiront peut-être dans des championnats plus exotiques. L’équipe révèle aujourd’hui un intérêt pour Diego Carlos. Le défenseur nantais qui a déjà failli partir pour une quinzaine de millions d’euros cet été au Zenith, ne serait pas contre un départ. Le président Waldemar Kita veut réaliser une vente pour équilibrer son budget. Emiliano Sala peut être aussi ce départ.

Le gros coup au milieu ?

Les dirigeants monégasques et le directeur sportif Mike Emenalo cherchent également un milieu de terrain capable d’aider Youri Tielemans. Aït Benacer, Aholou et Pelé n’ont pas convaincu et ne sont considérés que comme des joueurs d’appoint. L’un d’entre eux sera même peut-être vendu ou prêté. Le seul nom qui est ressorti est un nom prestigieux. C’est celui de Cesc Fabregas. Le milieu n’a joué que quatre matchs avec Chelsea cette saison et un départ est probable. Cela serait un gros coup pour Thierry Henry. C’est justement le meilleur atout de Monaco. Les deux hommes ont joué ensemble à Arsenal entre 2004 et 2007. Et Fabregas admire beaucoup le nouvel entraîneur monégasque. Emenalo est aussi l’homme qui l’a fait venir à Chelsea en 2016.

Affaire à suivre. En tout cas l’arrivée de l’ancien barcelonais en Ligue 1 ça aurait de la gueule. Il faudra avant tout cela dégraisser. A Monaco il y a soixante-deux joueurs sous contrat pro, dont 16 prêtés. La masse salariale est donc énorme. L’hiver s’annonce chaud en principauté.