Blog

La vie est belle sans Mourinho



premiereleague
Paul Pogba est le symbole du renouveau de Manchester United pendant la période des fêtes. / Crédit Wikipedia


Le 18 décembre les dirigeants de Manchester United ont décidé de se séparer de José Mourinho. L’équipe semblait moribonde a bout de souffle. En atteste une sixième place au bout de 17 journées, soit le pire départ depuis 1990 (26 points). Depuis Ole Gunnar Solskjaer est arrivé avec à ses côtés Michael Carrick et Mike Phelan et le début de saison semble oublié.

4 matchs 4 victoires

Le nouveau staff est arrivé juste avant la terrible période des fêtes. 4 matchs en douze jour, qui devait les voir affronter Cardiff, Huddersfield, Bournemouth et Newcastle. Un calendrier plutôt favorable pour enfin lancer la saison. Bilan ? 4 matchs 4 victoires et surtout un enthousiasme retrouver. 14 buts marqués trois encaissés. Une nouvelle équipe type se dégage et des séquences de jeu inédites voient le jour. La défense semble encore friable, avec notamment quelques erreurs de Lindelof, Shaw ou encore Jones, mais les joueurs offensifs semblent libérer d’un poids. Le plus important et ailleurs pour les mancuniens Ils se sont relancés dans la course à la Ligue des Champions en revenant à 6 points du quatrième Chelsea.

Pogba, Rashford au top

Deux joueurs sont les symboles de se renouveau. Paul Pogba 4 buts dont deux doublés et deux passes décisives. Plus que ses statistiques c’est l’attitude qui change. Le champion du monde à simplifier son jeu, il court également beaucoup plus a un nouveau poste. Car c’est une semi nouveauté, il a un rôle central d’électron libre au milieu de terrain. Il se balade ou il le veut. En échange il fourni beaucoup d’effort pour récupérer des ballons devant la doublette Herrera-Matic. Autre exemple de réussite, Marcus Rashford qui a inscrit 3 buts sur la période et fait une passe décisive. L’attaquant n’en avait inscrit que 4 depuis le début de la saison. Lukaku inefficace depuis le début de saison a retrouvé du plaisir en sorti de banc avec deux buts sur les deux derniers matchs. Reste une interrogation, le chilien Alexis Sanchez qui peine encore à retrouver son niveau d’antan.

Après l’embellie des fêtes il faudra maintenant confirmer en coupe ce week-end face à Reading. Le premier gros test de ses nouveaux Red Devils viendra en suivant le 12 janvier face à Tottenham, avant pourquoi pas une surprise en février face au PSG.