Blog

Olivier Dall’Oglio Viré



premiereleague
Olivier Dall’Oglio a maintenu deux années de suite le DFCO en Ligue 1. / Crédit Wikimédia Commons


L’entraineur de Dijon Olivier Dall’Oglio s’est fait limoger le jour de la Saint Sylvestre. Il était en poste depuis 2012. Le club bourguignon, remonté en Ligue 1 depuis la saison 2016/2017, est à ce jour en position de barragiste.

Une décision mûrement réfléchie

En poste depuis 2011, le président Olivier Delcourt s’est exprimé dans le Bien Public sur l’éviction de son désormais ex technicien. Même s’il reconnait que la décision n’est pas simple, elle est pour lui évidente : « c’est une décision mûrement réfléchie. Pourquoi aujourd’hui ? À la suite du match de Saint Etienne, j’ai ressenti au niveau du groupe, des joueurs, une certaine démotivation, qui avait déjà commencée il y a quelque temps. Après le match c’était la trêve et j’ai donc pris le temps de réfléchir (…) Je l’ai vu hier soir(dimanche) quand il est rentré pour lui annoncer la fin de notre collaboration ». Dans cette interview relayée par le quotidien régional, il affirme aussi ne pas encore avoir de successeur. C’est David Linares, ancien joueur et qui a coaché différentes équipes du club qui assurera l’intérim.

Retrouvez l’interview ici

Un Bilan positif

Le président le reconnait lui-même : « Ce n’est pas une décision prise de gaité de cœur ». En Côte d’Or, Oliver Dall’Oglio expose un bilan plus que positif pour un club comme Dijon. Il a maintenu le club en Ligue 2 à son arrivée en 2012. Puis il l’a petit à petit fait progresser jusqu’à la montée en Ligue 1 en 2016. Il est en plus de tout cela identifié comme un entraineur qui prône le jeu. Et les maintiens de Dijon ne passaient pas par des blocs très bas. L’année dernière le DFCO a par exemple inscrit 55 buts pour se maintenir (1,45 but/ match). A contrario la défense dijonnaise est souvent pointée du doigt : pire défense de Ligue 1 l’année dernière avec 73 buts encaissés. Ses résultats avec un club aux moyens limités lui permettront sûrement de vite retrouver un banc dans les mois à venir. Pour les joueurs il va vite falloir digérer avec un déplacement périlleux ce samedi en coupe de France à Shiltigheim (N2).