Blog

Les LeBronGeles Lakers

Voici LA nouvelle qui a secouée toute la planète NBA (Aujourd’hui, 3 Juillet, on me dit que ça l’est plus), à 2h08 du matin en ce 2 Juillet 2018. C’est par l’intermédiaire du groupe Klutch Sports, agence dirigée par son agent Rich Paul, que l’information nous est parvenue. Le roi a choisi, et le roi a, on peut le dire, réellement changé de zone de confort. *wink wink* Salut Kevin ! 154 millions sur 4 ans, voilà le contrat signé par LeBron. Penchons nous en détails sur cette énorme annonce, et tout ce qui en découle !


LeBron


Regardons du côté des Cavaliers

Commençons en regardant du côté des Cavs, de leur futur, et aussi des raisons, ou plus simplement, la personne en assez grande partie responsable du départ de LeBron, Dan Gilbert. Faut-il énumérer les raisons ? Entre les divergences politiques entre le joueur et son désormais ex-propriétaire, les décisions douteuses prises par ce dernier ainsi que quelques déclarations qui ont fait nos sourcils se lever, on peut comprendre pourquoi LeBron James n’a pas souhaité rester à Cleveland. Flashback à l’été 2017, moment très probablement déclencheur du départ du King. David Griffin, devant potentiellement resigner en tant que GM des Cavs, n’a pas été prolongé par Gilbert. Première décision bizarre puisque Cleveland a attaqué la Free Agency 2017 sans GM, chose ayant en partie scellé le sort d’un Kyrie Irving ayant des envies d’ailleurs, lui qui entretenait une bonne relation avec Griffin. Fast-forward à la saison qui vient de s’écouler. On y retrouve un LeBron James esseulé dans l’Ohio, on se serait cru près de 10 ans en arrière. Avec peu de soutien au sein de l’effectif, un Tyronn Lue toujours aussi perdu dans les méandres du coaching, une trade deadline mouvementée, LeBron est tout de même en mesure, grâce à une saison et une campagne de playoffs dantesques, d’amener ses Cavs jusqu’en finales NBA. Malheureusement, et sans surprise, Cleveland s’incline 4-0 face à des Warriors beaucoup trop forts, sans trop parler du match 1 qui a peut-être été la goutte d’eau faisant dérailler le cyborg.

En ayant tous ces éléments en tête, et voyant que les Cavs, dans la situation actuelle, avec ou sans lui, auraient eu du mal à bien l’entourer, on imaginait mal LeBron rempiler dans SA franchise. Venons en à l’autre point important du côté des Cavaliers, l’avenir de la franchise. Maintenant que LeBron James est parti, Koby Altman va avoir beaucoup, beaucoup de travail. Le plan est évidemment simple désormais, les Cavs ne sont plus en position ne serait-ce que d’aller en Playoffs, et prendre cette direction ne serait pas le meilleur choix. Il faut avant tout faire le ménage, des joueurs comme J.R Smith, Tristan Thompson ou Kyle Korver doivent partir en voyant leurs contrats respectifs, et Kevin Love, désormais le meilleur joueur des Cavs, souhaitera sûrement jouer dans une franchise dans une meilleure situation. Il faut également penser à Tyronn Lue, lui aussi payé très cher. L’actuel “coach” des Cavs, mis en place avec l’aval de LeBron James va-t-il rester sur le banc de Cleveland ? Seule légère lueur, la récente draft de Collin Sexton permettra aux Cavs de développer un jeune joueur et espérer construire autour de lui dans le futur.


Et pour LeBron?

Allez, on enchaîne maintenant avec le point de vue de LeBron, et par extension, l’impact sur les Lakers et le possible plan à venir. Pourquoi aller à Los Angeles, dans une franchise mythique quand on s’appelle LeBron James, qu’on a 33 ans et qu’on a déjà tout fait en NBA ? Au vu de la situation actuelle du King, monsieur cherchait la situation la plus favorable possible, au niveau sportif et extra-sportif. LeBron l’avait dit, il voulait avant tout une situation qui allait satisfaire sa famille, tout en ayant la possibilité de continuer à prétendre au titre NBA. Là ou on est un peu plus surpris, c’est que le choix des Lakers n’est pas, sportivement, le meilleur à l’instant T. Le group actuel est jeune, il faut développer les talents à disposition. Et c’est exactement là ou LeBron a été malin, puisqu’il donne un an aux Lakers pour construire, ce qui laisse le temps à Magic Johnson et Rob Pelinka de faire progresser Lonzo Ball, Brandon Ingram et Kyle Kuzma, signer quelques pièces en plus pour compléter le groupe et surtout, patienter tranquillement jusqu’à l’été 2019, et signer Kawhi Leonard dans le cas ou un échange ne se conclut pas cet été.

Ne pas oublier une tentative de signature de Clint Capela côté Lakers, qui ont besoin d’un intérieur, tout en sachant que les Rockets ne sont plus dans la meilleure position pour prolonger leur pivot suisse. L’autre petite incertitude concernant les Lakers réside autour de Luke Walton. Le jeune coach va soudainement se retrouver avec beaucoup de responsabilités, et s’il y a bien quelqu’un à Los Angeles à qui on souhaite bonne chance, c’est lui !

Ainsi, LeBron perd très peu de temps, et il peut à priori se le permettre suite à la signature d’un contrat à long terme, sans oublier son physique qui ne semble pas près de décliner. Quand aux Lakers, ils signent enfin la star tant attendue, et l’avenir devient tout de suite plus brillant.

Voilà pour ce qui concerne l’arrivée de LeBron James à Los Angeles ! Bravo aux Lakers, les fans sont heureux, tout est beau en Californie. On souhaite aussi une nouvelle fois bonne chance aux fans des Cavs qui en ont bien besoin. Et vous, LeBron aux Lakers, vous en pensez quoi ?