Blog

DeMarcus Cousins aux Warriors : On passe au niveau god mode du côté de la baie

Oui oui, Boogie aux Warriors, vous avez bien lu. En même temps, si vous n’êtes pas au courant de la nouvelle, c’est soit que vous sortez d’un coma soit que vous vivez dans une grotte. L’info est tombée à 2h35 ce 3 juillet, peut-être la plus grosse Woj bomb de cet été, en tout cas la plus surprenante. Aller, analyse.


LeBron


Le contexte

Cousins se blesse au tendon d’Achille le 26 janvier face aux Rockets, alors que son contrat ne se termine que quelques mois plus tard. Les Pelicans finissent tout de même bien leur saison, accédant au second tour des playoffs en sweepant les Blazers. S’en suit la draft, sans vraiment de conséquences pour l’effectif, puis la Free Agency, qui débute le premier juillet à minuit heure locale. PG reste à OKC, Durant à GS, LeBron aux Lakers, bref, les gros sont casés.

Les Lakers signent JaVales McGee, puis renoncent à Julius Randle (qui devient unrestricted free agent), et dans le même temps on apprend que Rajon Rondo fait ses valises pour LA. Quelques heures plus tard, les Pelicans en profitent pour signer l’intérieur sur 2 ans, pour 18 millions, c’est-à-dire une affaire en or. Moins de deux heures après, Wojnarowski d’ESPN lâche sa bombe et nous annonce que Cousins signe aux Warriors pour… 5,3 millions sur un an, ce qui correspond à la mid-level exeption. Les Warriors l’avaient utilisé pour signer Nick Young l’été dernier, sympa l’upgrade.


Que s’est-il passé ?

Marc J. Spears d’ESPN raconte qu’il a eu Cousins au téléphone. Ce dernier lui explique qu’il n’a reçu aucune offre depuis l’ouverture de la Free Agency, et qu’il était donc confus, et blessé. Très tôt dans la matinée du 2 juillet, il décide d’appeler son agent pour lui parler de différents scénarios, dont celui d’aller aux Warriors. S’en suit un appel à Bob Myers ,GM des Warriors, où Cousins propose de prendre cette mid level exeption, ce qui choque complètement Myers, qui ne s’y attendait pas du tout (sans déconner ?). Cousins a aussi parlé à ses anciens coéquipiers de Team USA (Durant, Curry et Green), et leur excitation d’accueillir Boogie lui a encore plus donné envie de faire ses valises pour la baie (sans déconner ?). Et c’est donc vers 20h (heure de la côte ouest), que Cousins a rappelé Myers pour accepter le contrat.


Quelles conséquences ?

Alors évidemment, la première conséquence, c’est que l’on sait déjà qui va gagner le titre. Les Warriors possèdent maintenant un cinq de départ composé de… cinq All-Star (!!!!). Et puis pas n’importe quels All-Stars : ils ont le meilleur meneur de la Ligue, le deuxième meilleur ailier, et le meilleur pivot. Incroyable. Alors oui Cousins ne devrait revenir qu’en janvier, mais s’il revient vite à 100 %, on ne donne pas cher de la peau des adversaires des Warriors. Ensuite, le concept du cap space est complètement remis en cause. Il a été implanté afin d’éviter de voir les gros marchés rafler tous les gros agents libres, mais si un joueur du calibre de Cousins peut accepter de jouer pour si peu cher, ça peut donner des idées à d’autres et complètement déséquilibrer la Ligue. La NBA ne peut pas s’opposer à cette signature mais on se doute bien qu’ils préparent quelque chose pour éviter que cela ne se reproduise. L’estime de DeMarcus est descendue au plus bas. Il a complètement paniqué, et a maintenant ce statut de « Ring chaser », alors qu’il est dans son prime. La plupart des GM possèdent encore la mid level exeption au 3 juillet, et il aurait pu signer pour ce prix aux Pelicans, surtout que Davis et Cousins s’entendent très bien sur et en dehors des parquets. On n’ose même pas imaginer l’état de AD, lui qui avait porté le jersey de son pote au All Star Game pour le soutenir dans sa blessure…


En bref, Cousins a pété les plombs et a tellement perdu confiance en lui qu’il rejoint la meilleure équipe de la Ligue, pour 5,3 millions de dollars, après seulement deux jours de Free Agency. Il a fait de l’équipe des Warriors la plus détestée de la Ligue, et devient un des joueurs les plus détestés. Maintenant patience, il ne reviendra qu’en janvier, et connaissant son caractère, il est capable de faire imploser le vestiaire des Warriors. En tout cas bravo aux Warriors qui ont su saisir une magnifique opportunité, c’est pas tous les jours qu’on peut se payer le meilleur intérieur de la Ligue pour un paquet de clopes et un mars. Rendez-vous donc dans un an pour savoir si Boogie est capable de prolonger au minimum vétéran.