Blog

9ème journée de Ligue 1



premiereleague


Résultats :

Toulouse Nice 1-1 Lille Saint Étienne 3-1 Amiens Dijon 1-0 Nîmes Reims 0-0 Guingamp Montpellier 1-1 Angers Strasbourg 2-2 Bordeaux Nantes 3-0 Marseille Caen 2-0 Monaco Rennes 1-2 PSG Lyon 5-0


Toulouse résiste à Nice

Le TFC n’a plus gagné depuis la 4 ème journée à Guingamp et pourtant il est toujours 8 ème avec 13 points. Après les espoirs dans le jeu au début de saison, les toulousains montrent de nouvelles ressources. Il est clair que mis à part le match contre Saint-Étienne, le jeu est beaucoup moins fluide, il y’a moins d’enchaînements, on se régale tout simplement moins en voyant les hommes de Casanova. Mais le match de Nice reflète bien l’état d’esprit actuel. Car même quand il est moins bien, comme contre Nice, le TFC est capable de s’accrocher et de prendre des points. Vendredi soir les niçois ont dominés le match et se sont procuré les meilleures occasions. Ils ont parfaitement étudié le jeu toulousain et bloqué les relances courtes. Les hommes de Patrick Vieira ont seulement manqué d’efficacité dans le dernier geste, Maolida, Saint Maximin et Srarfi ne convertissant qu’une seule action par ce dernier. A noter une grosse révélation dans l’équipe de Nice, avec le latéral droit Youssef Atal, 22 ans et une activité de tous les instants avec un gros apport offensif. Pour les violets le chemin est encore long pour définitivement installer le jeu de possession. Les absents (Bostock, Amian, Sanogo et Leya Iseka) ont clairement manqué. Moreira n’a pas démérité, mais c’était son premier match et son manque de rythme s’est fait ressentir, notamment sur le but de Nice. L’absence de Bostock a fait redescendre Manu Garcia à côté de Sangaré et ce n’est clairement pas son poste, celle de Sanogo et Leya s’est fait ressentir dans la tenue de balle. Mubele fait ce qu’il peu, mais il n’a jamais mis la défense de Nice et surtout Dante en difficulté. La trêve internationale va faire du bien et permettra peut-être à certains blessés de revenir.

premiereleague

Lille confirme, Montpellier accroché

Lille a confirmé sa forme du moment face à Saint Etienne. Mais surtout les attaquants ont encore frappé. Bamba avec son doublé en est à 7 buts et Pepe à 6 buts et 4 passes décisives. Les lillois, avec cette doublette en feu, peuvent espérer lutter pour les places européennes. En revanche pour les stéphanois c’est un coup d’arrêt. Il faudra qu’ils se relancent après la trêve internationale face à un autre candidat pour l’Europe : Rennes. Montpellier a pour sa part concédé le nul chez la lanterne rouge Guingamp. Une note positive pour les héraultais, la bonne forme de Delort qui a inscrit 3 buts sur les 3 derniers matchs. Pour les bretons l’opération remontée se poursuit avec un troisième match sans défaite, qui rapproche l’EAG de ses concurrents pour le maintien.

Angers et Strasbourg se neutralisent, Amiens se donne de l’air, Nîmes et Reims : un point et des occasions

Dans les trois autres matchs de 20 heures il n’y avait pas d’affiche à faire lever les foules et cela s’est confirmé. Angers et Strasbourg ont livré un match correct. Le RCSA a bien cru tenir la victoire avec les 4èmes et 5èmes buts de la recrue sud-africaine Mothiba, mais le SCO a égalisé au bout du temps additionnel par Romain Thomas. Les deux équipes sont pour l’instant bien calées dans le ventre mou du championnat. De son côté Amiens enchaîne à domicile avec une seconde victoire de rang. Après Rennes, c’est Dijon qui est venu s’incliner au stade la Licorne. La recrue mondialiste Ghoddos a inscrit le seul but du match avec une frappe magnifique des 25 mètres. Amiens rejoint son adversaire du soir en milieu de tableau. Pour Dijon la trêve arrive au bon moment. Après un début de saison en fanfare (3victoires sur les 3 premiers matchs), le DFCO n’y arrive plus et n’a pas gagné depuis 6 matchs, pire il n’a réussi qu’un nul sur cette période. Nîmes et Reims on fait un bon vieux 0 à 0 du samedi soir à 20 heures pourrait on se dire ? Eh bien non ! Des occasions de partout, des arrêts de gardien, des attaquants maladroits devant le but. On a eu un peu de tout ça dans ce match aux Costières. Un match nul plutôt logique qui permet aux deux équipes d’engranger encore un point dans la quête du maintien.

L’OM sur le podium, Vahid première catastrophe, Monaco n’y arrive pas

Les dernières performances de L’OM ont été beaucoup critiquées à juste titre, mais les marseillais sont sur le podium de la ligue 1 malgré des matchs très moyens. Encore une fois face à Caen, le match n’était pas extraordinaire. Mais à l’image de Thauvin, peu en vue dans le jeu mais toujours efficace dans la surface, les phocéens ont su remporter un match à leur portée. Thauvin a déjà inscrit son 7 ème but de la saison et Mitroglou a confirmé qu’il était capable de marquer malgré les critiques. Il faudra maintenant confirmer avec deux adversaires plus costauds lors des deux prochaines journées, Nice à l’Allianz Riviera et surtout le PSG à domicile. 2 à 0 au bout de sept minutes, comment imaginer un pire scénario pour la première de coach Vahid avec Nantes ? Les Nantais, en plus de perdre ont rajouté un manque évidant de liant dans le jeu. Certains joueurs comme Lucas Lima, si habile avec le ballon habituellement, ont semblés complètement perdus. Il faut espérer que la petite pause internationale servira aux canaris pour mettre des choses en place. Pour Bordeaux c’est une renaissance en championnat depuis l’arrivée du coach qui ne peut pas se lever du banc, Ricardo. Toujours portés par Kamano, qui en est à 7 buts, les girondins sont septième et sont dans la course pour l’Europe. Que dire de l’ASM qui est barragiste après 9 journées ? Du jamais vu sous l’ère Jardim. Le coach semble actuellement à court de solution, malgré un effectif qui semble de qualité. La jeunesse du groupe et la perte de vitesse des cadres comme Raggi, Jermerson, Glik, Subasic ou encore Falcao ne permet pas aux rouges et blanc d’envisager des jours meilleurs. Très, très inquiétant. Pour les rennais il faut espérer que ce résultat lancera la saison. Sans être extraordinaires ils prennent trois points sur le rocher et ne sont pas si loin que cela de l’Europe avec leurs 11points.

Le PSG assomme un Lyon qui l’a bien cherché

Quelle supériorité pourrait-on dire en ne regardant que le résultat. Et pourtant dans ce sommet qui n’en a jamais été un, l’OL a « donné » le match à des parisiens qui n’en demandaient pas tant. Tout d’abord à la huitième minute quand Lopes se jette n’importe comment dans les pieds de M’Bappe et provoque un pénalty que Neymar transforme. Ensuite après l’expulsion de Kimpembe suite à un gros tacle sur le rayonnant N’Dombele, Lyon domine totalement la première mi-temps et là encore Lucas Tousart prend un deuxième carton jaune inutile qui remet les équipes à égalité numérique ! Lyon a eu presque 65% de possession de balle en première mi-temps. Du jamais vu sous l’ère qatarie. Mais pourquoi tenir le ballon à Paris alors que ce PSG se régale des contres ? Le deuxième acte sera un calvaire pour Lyon. Paris ne semble toujours pas au mieux avant l’heure de jeu mais se procure les meilleures situations avec un M’bappe maladroit qui butte sur Lopes. Cornet rate également l’immanquable et ce sera la fin de l’espoir pour l’OL. Pendant la dernière demi-heure le PSG est sans pitié et inscrit quatre buts par M’Bappe en treize minutes. Il faudrait dire phénoménal et pourtant ça ne sera pas le cas. Kylian M’Bappe demande de l’exigence à son égard et s’il l’est vraiment exigeant il ne peut pas se satisfaire de sa prestation. Depuis quelques matchs il ne cesse de rater des occasions et de perdre des ballons, ralentissant le jeu de son équipe tout en ayant une attitude douteuse. Ces prestations ne sont pas à la hauteur de son immense talent. Il a mis quatre buts d’accord, mais après avoir manqué de nombreuses occasions et fait face à une défense qui a totalement été abandonnée. Cela ne sera pas le cas tout le temps. Le vrai patron hier soir, c’était Neymar qui, au-delà de son attitude positive à rayonné et mis à mal le milieu lyonnais en se baladant entre les lignes. A noter les bonnes performances de Kherrer et Thiago Silva. Et Lyon ? On a presque oublié qu’il y avait un adversaire en face. Les lyonnais vont devoir vite se remobiliser pour enfin tenir leur rang et atteindre leurs objectifs. Heureusement pour eux la saison est encore longue. Pour les parisiens, après avoir affronté deux clubs qui ont livré des matchs de niveau National 1 et avoir enchaîné une neuvième victoire d’affilée, Il ne faut pas se croire arrivés et continuer à travailler pour atteindre les sommets.

Pour l'ensemble du classement, cliquez ici.